Normes nationales relatives au Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante
(juin 2017)

4. Règles particulières, voie de certification 1

Remarque : Il s’agit d’une voie applicable aux moutons et aux chèvres.

4.1

Ce programme comporte six niveaux, du niveau d’entrée (niveau E) au niveau le plus élevé (certifié). Il faut un minimum de cinq ans (un an par niveau, E, D, C, B, A) à un troupeau inscrit pour qu’il atteigne le niveau certifié de la première voie. Une fois que le troupeau atteint ce niveau, il le conserve indéfiniment, pourvu qu’il continue de satisfaire aux exigences qui s’appliquent.

4.2

Le niveau de certification entre en vigueur le jour où le troupeau est admis au programme, et le trimestre d’anniversaire est celui dans lequel se situe cette date d’entrée les années suivantes (1er janvier au 31 mars, 1er avril au 30 juin, 1er juillet au 30 septembre, 1er octobre au 31 décembre).

4.3

Des échantillons de cerveau prélevés sur tous les moutons et toutes les chèvres âgés de plus de 12 mois qui meurent à la ferme ou y sont abattus sans cruauté (cadavres d’animaux) doivent être envoyés à un laboratoire approuvé par l’ACIA pour le dépistage de la tremblante.

4.4

On doit soumettre à des tests de dépistage de la tremblante tous les animaux âgés de plus de 12 mois qui meurent à la ferme ou y sont abattus sans cruauté. Dans le cas des animaux non visés par les exemptions automatiques décrites dans le présent document, et dont on ne peut obtenir d’échantillon, les propriétaires devront se conformer aux exigences stipulées par l’évaluateur de statut. Les participants au programme qui sont en désaccord avec la décision de l’évaluateur de statut peuvent en appeler de cette décision.

4.5

Si aucun échantillon convenable n’a été soumis à des fins d’analyse au cours d’une période de 12 mois ou plus, on devra tuer (par abattage ou euthanasie) au moins un animal âgé de 18 mois ou plus qui est dans le troupeau depuis au moins 18 mois et soumettre au laboratoire un échantillon approprié. Si le troupeau est génotypé, un animal génétiquement susceptible doit être alors sélectionné. Par la suite, il sera abattu sans cruauté aux fins d’analyse. Si un producteur inscrit à la première voie de certification a un petit troupeau, et que le fait d’abattre sans cruauté un animal à des fins d’analyse aurait une incidence importante sur ce troupeau, le producteur pourrait continuer d’avancer dans cette voie en ayant recours au protocole d’échantillonnage de rechange pour les animaux vivants décrit ci-dessous.

Comme solution de rechange, si aucun échantillon convenable n’a été soumis à des fins d’analyse au cours d’une période de 12 mois ou plus, on pourrait permettre au producteur de demeurer inscrit au programme, au même niveau, pour une autre année (afin de lui donner le temps d’élever un animal à des fins d’abattage et d’analyse). Si le producteur est certifié, il encourra une pénalité de statut d’un an, et le statut de son troupeau sera rétrogradé, passant du niveau certifié au niveau A.

Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

LABRATORIES REMPLISSANT LES ESSAIS
D'OBEX POUR L'ÉTUDE DE PRÉVALENCE

Avant d’expédier tout échantillon, assurez-vous de bien lire toutes les informations concernant l’emballage et l’envoie d’échantillons.

PRAIRIE DIAGNOSTIC SERVICES Inc.

52 rue Campus
Saskatoon, SK, CANADA, S7N 5B4
Téléphone: 306-966-7316

ALBERTA AGRICULTURE AND RURAL DEPT.

Agri-Food Laboratories Branch
TSE Laboratory
6909 – 116e rue
Edmonton, AB Canada, T6H 4P2
Téléphone: 780-422-4830
Télécopieur : 780-415-4527

 

ANIMAL HEALTH LABRATORY

Laboratory Services,
(Université de Guelph)
Collège de médecine vétérinaire de l'Ontario
Édifice 49, C.P. 3612
Guelph, ON, Canada, N1H 6R8
Téléphone: 519-824-4120 X: 54544
Télécopieur: 519-821-8072

Protocole d’échantillonnage de rechange pour les animaux vivants On pourra accéder à ce protocole lorsqu’un processus de soumission, d’épreuve et de paiement dans un laboratoire approuvé est disponible.

Pour être admissible à l’avancement, l’échantillonnage pour les animaux vivants doit comprendre les éléments suivants :

  • Il faut prélever à des fins d’analyse une biopsie de la membrane nictitante ou du tissu lymphoïde associé à la muqueuse recto-anale chez tous les animaux admissibles du troupeau. Les animaux pour lesquels on a obtenu des résultats de test valides au cours des 12 derniers mois sont exemptés;
  • Il faut faire analyser les échantillons d’au moins trois animaux admissibles et obtenir des résultats de test valides pour chacun d’entre eux;
  • Les animaux admissibles sont définis comme suit : tous les moutons 171QQ âgés de plus de 14 mois (pour la biopsie de la membrane nictitante) et tous les moutons 171QQ et toutes les chèvres âgées de plus de 12 mois (pour la biopsie du tissu lymphoïde associé à la muqueuse recto-anale);
  • Le prélèvement doit être fait par un vétérinaire accrédité contractuel et l’échantillon doit être analysé pour la tremblante par un laboratoire approuvé par l’ACIA à
    cette fin;
  • Les animaux chez lesquels on a prélevé des échantillons à des fins d’analyses doivent obtenir un résultat de test valide, ce qui est considéré comme un résultat de test négatif. Si les résultats sont non concluants, il faut faire un deuxième prélèvement et de nouvelles analyses; et
  • Si le propriétaire utilise le présent protocole d’échantillonnage pour les animaux vivants afin de satisfaire aux exigences pour l’avancement à un autre niveau du programme, il pourra passer du niveau A au niveau certifié seulement s’il a accumulé au moins autant de résultats de test valides qu’il y avait d’animaux admissibles dans le troupeau au moment de son inscription* (on peut combiner les résultats de test pour les animaux vivants et ceux des animaux morts).

*Lorsqu’on ignore le nombre d’animaux admissibles (nombre de moutons 171 QQ) que contenait un troupeau de moutons au moment de l’inscription au programme, le nombre total d’animaux dans le troupeau est employé.

4.6

L’introduction de femelles ou d’embryons, certificat zoosanitaire à l’appui, n’aura aucune incidence sur le niveau de certification, pourvu qu’ils proviennent de l’une des sources suivantes :

  • de troupeaux inscrits au PVCTT à un niveau de certification égal ou supérieur à celui du troupeau (on tiendra compte du trimestre anniversaire); ou
  • d’un pays que l’ACIA reconnaît comme indemne d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) et de tremblante; ou
  • d’un troupeau inscrit (le jour de l’exportation ou du prélèvement de l’embryon) à un niveau de certification égal ou supérieur du programme de certification pour la tremblante du pays, de la région ou de la zone d’origine, programme que l’ACIA juge équivalent au programme canadien; ou
  • Les embryons de moutons in vivo de génotype 136AA 171RR, obtenus de donneurs dont les dossiers permettent de retracer tous les troupeaux et les établissements de résidence, lorsque ces donneurs ne sont pas des animaux positifs à la tremblante, des animaux suspects à l’égard de la tremblante ou des animaux sensibles exposés à la tremblante.

4.7

A) L’introduction de mâles, avec documents à l’appui, n’aura aucune incidence sur le niveau de certification, et ces mâles recevront le statut du troupeau, pourvu qu’ils proviennent de l’une des sources suivantes :

  • de troupeaux inscrits au PVCTT à un niveau de certification égal ou supérieur à celui du troupeau (on tiendra compte du trimestre anniversaire); ou
  • d’un pays que l’ACIA reconnaît comme indemne d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) et de tremblante; ou
  • d’un troupeau inscrit (le jour de l’exportation) à un niveau de certification égal ou supérieur du programme de certification pour la tremblante du pays, de la région ou de la zone d’origine, programme que l’ACIA juge équivalent au programme canadien; ou
  • les béliers de génotype 136AA 171RR ou 136AA 171QR, issus d’un troupeau de moutons, peu importe le statut du troupeau, qui ne fait pas l’objet à l’heure actuelle de mesures de contrôle de la maladie de la tremblante. Le propriétaire doit obtenir une lettre du vendeur attestant que le troupeau du bélier ne fait pas l’objet à l’heure actuelle de mesures de contrôle de la maladie de la tremblante, et le génotype du bélier doit être déterminé à deux reprises, conformément aux exigences énoncées aux points 3.20 et 3.21. Les déplacements des béliers dont le génotype est 136AA 171RR ou 136AA 171QR ne sont pas limités, et ce, à l’intérieur comme à l’extérieur du troupeau, sauf qu’ils ne doivent pas se trouver à un endroit faisant actuellement l’objet de mesures de contrôle de la tremblante.

B) L’introduction de mâles n’aura aucune incidence sur le niveau de certification, quelle que soit leur provenance, pourvu qu’ils soient gardés dans les conditions suivantes :

  • ils ne doivent pas être positifs ou suspects à l’égard de la tremblante. Ils ne peuvent pas être sensibles à la tremblante et avoir été exposés à cette maladie. Le propriétaire doit obtenir une lettre du vendeur attestant que le troupeau ne fait pas l’objet à l’heure actuelle de mesures de contrôle de la maladie de la tremblante;
  • ils doivent être tenus à l’écart* des femelles, sauf pendant la période de reproduction;
  • ils doivent être tenus à l’écart* des agneaux, des chevreaux et des installations de mise bas en tout temps; et
  • ls obtiennent un niveau de certification individuel, mais le premier niveau attribué sera le niveau E. Pour avancer au prochain niveau, le propriétaire doit s’assurer que les béliers ne sont pas en contact avec des animaux de troupeaux qui ne participent pas au programme ou de niveau moins élevé. Ces animaux doivent être identifiés séparément sur l’inventaire annuel.
  • les mâles importés des États-Unis en vertu de l’option 2c) de la politique d’importation « Exigences relatives à l’importation de petits ruminants de reproduction, domestiques ou de captivité en provenance des États-Unis » doivent respecter les conditions de cette politique et être tenus à l’écart* des femelles, sauf pendant la période de reproduction, ainsi que des agneaux et des chevreaux et des installations de mise bas en tout temps. De plus, ils ne doivent jamais quitter les lieux d’importation sans autorisation écrite de l’ACIA. L’autorisation écrite peut être accordée pour des activités qui correspondent à la définition de contact limité. Une autorisation écrite peut aussi être accordée pour que des boucs importés quittent temporairement les lieux à des fins de monte en main; cependant, cela serait considéré comme du mélange et leur statut individuel serait modifié en conséquence à leur retour.

* « tenus à l’écart » signifie que les animaux sont logés de façon à empêcher tout contact physique direct (nez à nez) avec d’autres animaux.

4.8

Le certificat de statut du troupeau accompagnant l’achat des animaux ou embryons est le document à présenter pour attester le niveau de certification du troupeau d’origine.

4.9

Si l’on acquiert un ou plusieurs animaux ou embryons qui proviennent de troupeaux inscrits au PVCTT à un niveau de certification égal, mais dont le trimestre anniversaire est ultérieur à celui du troupeau, le trimestre anniversaire du troupeau d’accueil deviendra celui du troupeau d’origine. Si un ou plusieurs animaux ou embryons provenant d’un troupeau non inscrit sont introduits, le trimestre anniversaire du producteur inscrit deviendra le trimestre au cours duquel les nouveaux animaux ou embryons ont été introduits. S’ajoute à cela la pénalité de rétrogradation ou de maintien au niveau E. Le trimestre anniversaire d’un troupeau ne changera pas si l’on y introduit des embryons ou des mâles qui satisfont aux exigences de génotype énoncées aux points 4.6 ou 4.7. Le trimestre anniversaire d’un troupeau ne changera pas si l’on y introduit des mâles qui satisfont aux exigences de logement énoncées au point 4.7.

4.10

Si l’on acquiert des animaux ou des embryons qui proviennent de troupeaux à un niveau de certification inférieur, le statut du troupeau d’accueil est limité au niveau du troupeau d’origine dont le statut est le plus bas. Si les animaux ou les embryons sont issus d’un troupeau non inscrit, le niveau de certification du troupeau d’accueil est réduit au niveau E. Le trimestre anniversaire d’un troupeau ne changera pas si l’on y introduit des embryons ou des mâles qui satisfont aux exigences de génotype énoncées aux points 4.6 ou 4.7. Le trimestre anniversaire d’un troupeau ne changera pas si l’on y introduit des mâles qui satisfont aux exigences de logement énoncées au point 4.7.

4.11

À l’exception des contacts limités (voir les définitions), le fait d’ajouter des animaux de troupeaux non inscrits ou de troupeaux au statut de certification inférieur occasionne une rétrogradation du troupeau au niveau du troupeau d’origine dont le statut est le plus bas (niveau E si les animaux sont mêlés à des animaux provenant d’un troupeau non inscrit).

4.12

De la semence peut provenir de troupeaux non inscrits ou de troupeaux de n’importe quel niveau de certification, sans que le niveau de certification du troupeau d’accueil ne soit affecté, à la condition que, le jour de l’insémination, l’animal donneur ne soit pas atteint de tremblante (animal positif) ni soupçonné de l’être. L’animal donneur ne peut pas non plus être un animal sensible à la tremblante qui a été exposé à la maladie. La semence doit satisfaire aux exigences du programme national d’insémination artificielle.

4.13

Le producteur doit présenter tous les ans, à l’évaluateur du statut, une demande pour l’avancement ou le maintien du statut de troupeau dans le PVCTT. La demande doit être accompagnée du rapport annuel (y compris l’inventaire du troupeau) et de tous les documents à l’appui.

Haut de la page