Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de mai 2008

L’information qui suit a été prise sur le site web de l’Agence canadienne d’inspection des aliments et du département de l’agriculture des États-Unis.

Il est important que les producteurs sachent reconnaître les signes de la tremblante sur leur ferme. Ceux-ci étant variés, les producteurs doivent connaître les différents symptômes afin de savoir ce qu’ils doivent chercher et comment réagir à la situation. Selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), la tremblante met du temps à s’installer. Il faut habituellement plus d’un an et demi avant que des signes cliniques se manifestent chez les animaux infectés. Cependant, dans certains cas, la maladie a mis jusqu’à huit ans pour se développer. Toutefois, règle générale, les cas surviennent chez les animaux âgés de deux à cinq ans. Après l’apparition de la maladie, l’animal meurt dans les 30 à 60 jours.

L’ACIA affirme que les symptômes de la tremblante varient énormément selon les cas. On peut observer chez un animal plus vieux des changements du comportement général comme l’agressivité, la peur, des tremblements, un manque de coordination ou une démarche inhabituelle. Cependant, la tremblante peut aussi se présenter comme un animal mature qui ne va pas bien et dont la laine est en mauvais état, ou simplement comme un animal trouvé mort.

Le département de l’agriculture des États-Unis (USDA) affirme aussi que les signes de la tremblante varient énormément et que la maladie se développe très lentement. Ses experts sont d'avis que, en raison des dommages aux neurones, les animaux touchés présentent habituellement des changements de comportement, des tremblements (surtout au niveau de la tête et du cou), des frottements et des problèmes de coordination locomotrice qui font en sorte que l’animal finit par se coucher et mourir.

Le USDA affirme que les premiers signes consistent en des changements subtils de comportement ou de tempérament. Ces changements peuvent être suivis par une tendance à se frotter ou à se gratter contre des objets fixes pour soulager une démangeaison. Les autres signes comprennent la perte de coordination, la faiblesse, la perte de poids sans perte d’appétit, la tendance à se mordre les sabots et les membres, à se lécher les lèvres et des irrégularités de la démarche, notamment les pattes avant qui montent haut, la tendance à gambader comme un lapin et l’ondulation de l’arrière-train.

Le USDA affirme aussi que les animaux infectés peuvent sembler normaux si on les laisse au repos sans les déranger. Cependant, lorsque l’animal est stimulé par un bruit soudain, des mouvements exagérés ou le stress de la manipulation, il peut trembler ou tomber par terre dans un état convulsif.

Selon le USDA, les producteurs doivent savoir que plusieurs autres problèmes peuvent engendrer des signes cliniques semblables à ceux de la tremblante, notamment la pneumonie progressive ovine, la listériose et la rage, ainsi que la présence de parasites externes (poux et mites), l’hypertension gravidique et les toxines.

La tremblante peut être présente dans les troupeaux ouverts ou fermés. Il faut savoir que le fait qu’un troupeau ait été fermé pendant plusieurs années ne signifie pas pour autant que la tremblante ne peut pas s’y être installée. Les producteurs doivent être particulièrement attentifs à leurs animaux et vérifier tout comportement étrange et tout changement de comportement.

Au Canada, la tremblante est une maladie à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux, et un programme de contrôle existe pour en empêcher la propagation. Compte tenu du statut de cette maladie, tout cas suspect de tremblante doit être signalé à un vétérinaire de l’ACIA immédiatement. En tout temps, si vous suspectez que la tremblante puisse être présente sur votre ferme, communiquez avec le vétérinaire de l’ACIA de votre localité. Vous trouverez les coordonnées du bureau local de l’ACIA sur le site web de l’Agence
au http://www.inspection.gc.ca/francais/directory/offburf.shtml

L’ACIA et le USDA donnent de l’information supplémentaire sur la tremblante sur leur site web respectif. Le site web du USDA contient un certain nombre de vidéos sur la tremblante, notamment sur les signes cliniques de la tremblante et des images d’un mouton infecté. Vous trouverez ces vidéos sur le site du USDA
au http://www.aphis.usda.gov/animal_health/animal_diseases/scrapie/

L’information sur le site de l’ACIA se trouve au http://www.inspection.gc.ca/francais/anima/disemala/scrtre/scrtref.shtml

Vous pouvez aussi communiquer avec Tremblante Canada pour en savoir davantage au 1 866 534-1302 ou par courriel à admin@scrapiecanada.ca

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires