Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de février 2009

Comme plusieurs producteurs le savent déjà, en raison de la crise de l'ESB en 2003, les échanges commerciaux ont cessés avec les États-Unis pour tous les ovins et caprins. Après une longue période d'attente et plusieurs efforts de la part de l'industrie canadienne, la frontière fut ouverte à nouveau en avril 2007 pour l'importation d'ovins et de caprins en provenance des États-Unis, tout en impliquant une restriction à respecter.

Tout producteur désireux d'importer des moutons ou des chèvres femelles (y compris des embryons) des États-Unis doit participer au Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante (PCTT). Les éleveurs-exportateurs américains doivent également participer au Programme américain de certification des troupeaux à l’égard à la tremblante (U.S. Scrapie Flock Certification Program). À ce jour, l'exportation de moutons et de chèvres aux États-Unis pour des fins d’élevage n'est pas encore autorisée. Selon la position actuelle des États-Unis, en vue d’une pleine reprise des échanges commerciaux, le Canada doit développer et mettre en œuvre un Programme national d'éradication de la tremblante, semblable au modèle américain.

Quels sont les moyens pris par les États-Unis afin d’éradiquer la tremblante et comment ces moyens se comparent-t-ils au modèle canadien?

Les États-Unis travaillent depuis de nombreuses années à développer un ensemble de mesures afin d’éradiquer la tremblante. Ces mesures comprennent un programme de certification des troupeaux, un programme d'éradication et d'indemnisation pour les cheptels / troupeaux testés positifs pour la tremblante; un programme réglementé d’identification inter-États pour les ovins et caprins, et un programme national de surveillance.

Le Canada travaille également sur l'éradication de la tremblante, depuis les années 1950. Les mesures canadiennes comprennent un programme de certification des troupeaux, un programme d'éradication et d'indemnisation pour les troupeaux testés positifs pour la tremblante, un programme national de génotypage pour les moutons de race pure, un programme d'identification et de traçabilité pour les ovins, ainsi que la surveillance nationale et provinciale de moutons et de chèvres.

Lorsqu’il s'agit de la certification d’un troupeau, le Canada et les États-Unis ont des programmes comparables. Les deux programmes exigent que les producteurs collaborent avec un vétérinaire afin de produire des inventaires pour tous les ovins et caprins d’une opération. Les producteurs des deux programmes doivent aussi assurer le suivi des entrées et des sorties de tous les animaux et doivent soumettre à l’analyse des échantillons de tissu cérébral sur une base annuelle.

Il existe toutefois des différences entre le programme des États-Unis et celui du Canada. Afin d’atteindre le niveau certifié, par exemple, il faut sept ans à un producteur américain tandis qu’un producteur canadien peut être certifié après une période de cinq ans. Toutes les voies du programme canadien exigent de procéder à l’analyse d’un échantillon de tissu cérébral pour tous les animaux âgés de plus d’un an qui meurent de façon naturelle à la ferme, menant à l’exportation certifiée. Il n’y a qu’une seule voie aux États-Unis qui oblige les producteurs à analyser le tissu cérébral de tous les animaux adultes morts afin d’être sur la voie d’exportation certifiée.

Actuellement, au Canada, il existe environ 55 producteurs inscrits au PCTT et 1 971 aux États-Unis. Toutefois, il faut noter que seulement 30 de ces participants sont sur la voie de l'exportation certifiée, ce qui signifie que seulement 30 producteurs américains suivent les mêmes règles énoncées par le programme canadien pour être sur la voie d’exportation certifiée. Le reste des 1 941 éleveurs sont inscrits au programme américain de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante U.S. Scrapie Flock Certification mais suivent des règlements plus indulgents.

Il y a plusieurs similitudes entre le Canada et les États-Unis concernant l’éradication de la tremblante et le programme de rémunération. Les programmes d’éradication des troupeaux infectés des deux pays sont fondés sur le risque en utilisant la génétique (génotypage) et une indemnisation est offerte pour tous les animaux devant être détruits.

Les deux principaux domaines où le Canada et les États-Unis diffèrent dans leurs initiatives de la tremblante sont l'identification et la surveillance. C’est sur ces aspects que le Canada est en retard.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires

En 2000, les États-Unis ont élaboré et mis en œuvre un programme d'identification inter-états pour tous les ovins et les caprins du pays. À ce jour, le Canada dispose uniquement d’un système d'identification national pour les ovins. L’absence d’un programme national d’identification pour les chèvres de notre pays est considéré comme un point faible majeur.

Le Canada n’est également pas à la hauteur pour la surveillance des chiffres. Non seulement les États-Unis effectuent la surveillance de la tremblante depuis une plus longue période de temps que nous, ils la font également de façon plus complète que nous; par conséquent, leurs nombres sont beaucoup plus élevés que les nôtres. Dans le cadre du Plan national d'éradication de la tremblante, les États-Unis disposent de trois composantes de surveillance nationale, qui complètent la surveillance à la ferme et dans les installations d’abattage. La surveillance a également été une priorité pour les Etats-Unis avec l’étude 2002 Scrapie Ovine Slaughter Surveillance qui a servi à déterminer la prévalence de la tremblante aux États-Unis.

Le Canada effectue la surveillance au niveau national mais les chiffres ne sont pas comparables aux États-Unis. Au Canada, les moutons et les chèvres sont testés pour la tremblante à la ferme par l'intermédiaire du Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante et dans les abattoirs par l'Agence canadienne d'inspection des aliments; toutefois, en raison du faible niveau de participation des producteurs et du manque de ressources, le Canada n’a tout simplement pas été en mesure de rencontrer les chiffres des États-Unis sur la surveillance. Contrairement aux États-Unis, le Canada n'a pas complété l’étude sur la prévalence de la tremblante, qui est essentielle pour l'éradication de la maladie.

Afin d'être de pair avec les États-Unis, un système national d'identification doit être établi pour les chèvres. Le Canada a aussi besoin de consacrer plus de temps et de ressources à la surveillance de la tremblante au niveau national et plus de producteurs devront soumettre à l’analyse des échantillons cérébraux pour la tremblante.

Pour de plus amples renseignements sur les programmes de Tremblante Canada, prière de consulter www.scrapiecanada.ca
et http://www.inspection.gc.ca/francais/anima/disemala/scrtre/scrtref.shtml

De l’information sur les programmes de la tremblante aux États-Unis est disponible sur http://www.aphis.usda.gov/animal_health/animal_diseases/scrapie/

Haut de la page