Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de octobre 2009

Lors d’une récente réunion du Comité consultatif canado-américain sur l’agriculture, le département de l’agriculture américain (USDA) a déclaré qu’il pourrait publier son règlement exhaustif sur l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) – qui contiendrait probablement des dispositions pour les petits ruminants – dès l’automne 2009. À la même occasion, l’USDA a annoncé qu’il évaluera les mesures de contrôle de la tremblante au Canada et entreprendra un processus séparé d’établissement de règlements avant de rouvrir la porte à tout l'éventail du commerce des petits ruminants et des produits qui s'y rattachent.

Bien que le Canada ne possède toujours pas d’échéancier pour l’accès total des petits ruminants au marché américain, le gouvernement des États-Unis semble prêt à entamer l’examen nécessaire pour ouvrir sa frontière aux moutons et aux chèvres et ce, plus tôt que prévu.

Cela signifie que le Canada devra prendre une décision quant au futur de ses plans d’éradication de la tremblante plus tôt que tard. Il faut tenir compte de nombreux éléments, et tous les intervenants de l'industrie canadienne de la chèvre et du mouton seront touchés.

La collaboration et la participation des producteurs sont capitales si le Canada souhaite réussir à éradiquer la tremblante. L’un des principaux éléments dont les producteurs auraient la responsabilité est la surveillance de la maladie. Cela signifie qu'ils doivent effectuer un test de cerveau sur tous les animaux âgés de plus de an et qui meurent à la ferme. Bien que le fait de déceler un cas de tremblante dans un troupeau ne soit jamais une expérience agréable pour les producteurs, la surveillance de la maladie demeure néanmoins un élément clé pour atteindre l’éradication à l’échelle nationale.

La participation des producteurs est également requise pour s’assurer qu’ils reconnaissent les signes cliniques de la tremblante. Cela signifie que vous devez vous renseigner suffisamment sr la maladie pour être capable de la déceler au sein de votre troupeau. Les producteurs peuvent obtenir plus d’information sur la tremblante en discutant avec leur vétérinaire, en communiquant avec Tremblante Canada ou en visitant le site : www.scrapiecanada.ca. Le site de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) contient également une grande quantité d’information pertinente sur la tremblante. Vous trouverez cette information au http://www.inspection.gc.ca/francais/anima/disemala/scrtre/scrtref.shtml

La tremblante est une maladie très grave qui peut être présente dans un troupeau pour une très, très longue période avant d'être décelée. Pour contribuer à l'éradication à l'échelle nationale, il est capital que les producteurs s'engagent à signaler à l’ACIA tous les cas suspects de tremblante sur leur ferme, et ce, dès qu’ils sont décelés.

Un dialogue ouvert entre les producteurs et l’industrie constitue une autre composante importante de la stratégie d'éradication de la tremblante à l'échelle nationale au Canada. Les producteurs doivent communiquer avec les associations nationales et provinciales sur le mouton et la chèvre et demeurer à jour sur toutes les questions liées à l’éradication. Les producteurs peuvent également communiquer avec Tremblante Canada par courriel ou par téléphone pour poser des questions ou faire part de leurs préoccupations. Tremblante Canada publie des mises à jour mensuelles sur son site web, au http://www.scrapiecanada.ca/whatsnewF.html. De plus, bon nombre d’associations provinciales affichent de l’information sur la tremblante sur leur site web.

Le rôle des producteurs canadiens de chèvres et de moutons en matière d’éradication totale de la tremblante est crucial et irremplaçable. Les producteurs constituent le moyen de défense contre la tremblante le plus important, car ils voient la maladie en premier à la ferme et ont l'occasion d'empêcher qu'elle se répande. Les producteurs doivent décider s’ils sont prêts à consacrer du temps et des efforts à un programme national d’éradication de la tremblante car, sans leur participation, ce plan est voué à l'échec. Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous réussirons à éradiquer la tremblante.

Comme la tremblante est une maladie à déclaration obligatoire, conformément à la Loi sur la santé des animaux, il est obligatoire de signaler tout cas suspect à l’ACIA.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires