Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de septembre 2009

Récemment, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a rencontré le département américain de l’agriculture (USDA) pour discuter de l’éradication de la tremblante. Le message principal qui s’est dégagé de cette réunion est que l’USDA a actuellement les ressources nécessaires et est en voie d’obtenir le statut de pays exempt de la tremblante de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) d’ici 2017.

Pour éradiquer la tremblante, l'USDA a investi des sommes considérables à ce jour. Environ 120 M$ ont été investis entre 2001 et 2009. Cette année uniquement, l'USDA a consacré environ 17,3 M$ aux programmes sur la tremblante, notamment un programme de certification volontaire des troupeaux à l'égard de la tremblante, un programme national de surveillance et un programme d'identification des moutons et des chèvres qui participent aux programmes d'éradication. Leur travail acharné semble porter ses fruits. En effet, la tremblante a connu un sommet en 2005 aux États-Unis; depuis, elle perd du terrain chaque année.

En raison de tous ses efforts, l’USDA prévoit réduire progressivement sa tolérance aux risques externes. En fait, l’USDA est d’avis que, à l'heure actuelle, il est important d'adopter une attitude semblable à celle de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande relativement au risque d’introduction des maladies. Cela signifie que les restrictions entourant les animaux qui sont autorisés à entrer au pays deviendront de plus en plus strictes.

2017 est l’année cible choisie par l’USDA pour déceler et éradiquer les derniers cas de tremblante. Après sept années consécutives sans cas de tremblante, un pays peut demander le statut d’exempt de la tremblante auprès de l’OIE, à condition que ce pays respecte toutes les lignes directrices de l’OIE.

Lorsqu’un pays est exempt de la tremblante, les règlements relatifs au commerce avec ce pays changeront. Seuls les pays qui sont aussi exempts de la tremblante auront un accès intégral au marché américain. Étant donné que les États-Unis constituent l’un des plus importants partenaires commerciaux du Canada, nous devons garder cet élément à l’esprit tandis que nous continuons de créer et de mettre en œuvre des programmes relatifs à la tremblante.

Lors de cette réunion, l’USDA a également interrogé le Canada quant à ses plans en matière d’éradication de la tremblante. Le département voulait savoir à quel point le Canada était sérieux dans ses projets d'éradication de la maladie et quel est notre véritable objectif en matière de tremblante.

L’USDA a affirmé qu’il continuera d’harmoniser les industries américaines et canadiennes uniquement si l’objectif du Canada est l’éradication totale et si nous nous engageons entièrement à atteindre cet objectif. Dans le même esprit, si l’éradication totale est l’objectif du Canada, l’USDA s’attend de l’ACIA et de l’industrie canadienne qu’elles adoptent des normes de moins en moins tolérantes aux risques externes (c’est-à-dire augmenter les restrictions entourant l’admission d’animaux au pays).

À mesure que le Canada progresse dans ses plans en matière d’éradication de la tremblante, de nombreux éléments doivent entrer en ligne de compte. Un grand nombre de décisions devront être prises relativement au type de relation commerciale que nous souhaitons établir avec notre voisin du Sud. Il ne faut pas oublier que les États-Unis sont un marché très important pour les producteurs canadiens qui veulent de nouveaux gènes pour l’industrie des moutons et des chèvres. Par conséquent, nous voudrons avoir accès à leur marché. De plus, lorsque les États-Unis deviendront exempts de tremblante, ils seront un concurrent plus fort dans les autres marchés à travers le monde. Cela signifie que le Canada sera désavantagé s’il n’a pas le même statut d’exempt de la tremblante.

Un autre élément dont il faut se souvenir est que, en matière d’éradication de maladie, l'industrie canadienne ne peut pas se permettre de prendre des décisions sans d’abord faire des consultations. Les plans et programmes que nous mettons en œuvre pour éradiquer l’ESST auront une incidence sur toutes les industries de ruminants au Canada, pas seulement les moutons et les chèvres.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires