Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de février 2010

Le Canada travaille à l’éradication de la tremblante depuis les années 1950. Parmi les programmes canadiens, on compte :

  • Le Programme de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante;
  • Un programme d’éradication et de compensation pour les troupeaux contenant des animaux chez qui ont a décelé la présence de la tremblante;
  • Un programme d’identification et de traçabilité pour les moutons;
  • Un programme national de surveillance pour les moutons et les chèvres.

Le Canada a récemment mené à terme un projet national sur le génotype, d’une durée de trois ans, pour les moutons de pur sang.

Les États-Unis travaillent à l’éradication de la tremblante depuis 1952. Parmi les programmes américains actuels, on compte :

  • Un programme de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante.
  • Un programme d’éradication et de compensation pour les troupeaux contenant des animaux chez qui ont a décelé la présence de la tremblante;
  • Un programme d’identification pour les chèvres et les moutons réglementé par chaque état;
  • Un programme national de surveillance pour les moutons et les chèvres.

Lorsqu’il est question de certification des troupeaux, le Canada et les États-Unis possèdent des programmes comparables. Les deux programmes exigent des producteurs qu’ils travaillent avec un vétérinaire accrédité pour effectuer l’inventaire annuel des moutons et chèvres sur la propriété. Les producteurs doivent aussi garder la trace des animaux entrants et sortants et effectuer un test de cerveau pour le dépistage de la tremblante.

Le programme canadien propose trois cheminements aux producteurs, comme le programme américain. Le cheminement 1 du programme canadien se compare au cheminement « Export Monitored » du programme américain. Les deux sont conformes aux règlements de l’OIE et aux règlements relatifs au commerce international.

À l’heure actuelle, le Canada compte 60 producteurs dans le cheminement 1, et un producteur participant au cheminement 3.

Aux États-Unis, 48 producteurs sont inscrits au cheminement « Export Monitored », et 1686 au cheminement « Complete Monitored ». Les exigences de ce dernier cheminement sont moins strictes, ce qui fait en sorte qu'il ne respecte pas les lignes directrices de l’OIE. Voir les tableaux de comparaison pour en savoir davantage.

Le Canada et les États-Unis possèdent des programmes d’éradication de la tremblante et de compensation similaires. Le programme de nettoyage des troupeaux infectés de chaque pays est basé sur le risque et utilise la génétique (génotype). De plus, dans les deux cas, une compensation est offerte pour tous les animaux dont on a ordonné l'élimination. Le génotype ne constitue pas une option pour les chèvres, mais on compense la perte de toutes les chèvres, tant au Canada qu’aux États-Unis.

Les deux principaux secteurs où le Canada et les États-Unis se distinguent sont l’identification et la surveillance. En 2000, les États-Unis ont élaboré et mis en œuvre un programme d’identification de tous les moutons et chèvres du pays, géré par chaque état. À ce jour, le programme national d’identification canadien a été mis en œuvre pour les moutons, mais pas pour les chèvres.

Le Canada n’est pas égal à son voisin du Sud lorsqu'il est question de surveillance non plus. Non seulement les États-Unis effectuent une surveillance de la tremblante depuis plus longtemps que nous, mais ils en font davantage : par conséquent, leurs chiffres sont beaucoup plus élevés que les nôtres. Dans le cadre de leur plan national sur l’éradication de la tremblante, les États-Unis comptent trois organes nationaux de surveillance, qui s’attardent aux fermes et aux abattoirs. La surveillance a aussi été classée au rang de priorité au terme de l'étude « Scrapie Ovine Slaughter Surveillance » de 2002, qui a permis d’établir la prévalence de la tremblante aux États-Unis.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires

Le Canada effectue une surveillance à l’échelle nationale mais, à ce jour, les chiffres ne se comparent pas à ceux des Américains. Au Canada, les moutons et les chèvres subissent un test de dépistage de la tremblante à la ferme par l'entremise du Programme de certification des troupeaux à l'égard de la tremblante, et à l'abattoir par l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Cependant, en raison du petit nombre de producteurs et du manque de ressources, le Canada n'est tout simplement pas capable d'atteindre les mêmes chiffres que les États-Unis en matière de surveillance.

Pour de plus amples renseignements sur les programmes de Tremblante Canada, prière de consulter www.scrapiecanada.ca et http://www.inspection.gc.ca/francais/anima/disemala/scrtre/scrtref.shtml

De l’information sur les programmes de la tremblante aux États-Unis est disponible sur www.aphis.usda.gov/animal_health/animal_diseases/scrapie/

Haut de la page