Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de juillet 2010

Les changements au protocole d’importation pour les chèvres et les moutons femelles ont été instaurés

Le protocole d’importation du Canada relativement aux chèvres et aux moutons femelles a changé. Maintenant, les chèvres et les moutons femelles intactes en provenance des États-Unis doivent être importés dans des fermes canadiennes faisant partie du Programme de certification volontaire des troupeaux à l’égard de la tremblante (PCVTT) depuis au moins 12 mois consécutifs, avec au moins un inventaire annuel complété.

Le producteur exportateur des États-Unis doit également être inscrit au programme américain de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante depuis au moins 12 mois consécutifs, avec au moins un inventaire annuel complété. De plus, le producteur américain doit faire partie du niveau « suivi des exportations » du programme ou du niveau « suivi total » du programme (avec des tests de tous les animaux âgés de plus de 18 mois qui sont morts, et ce, pendant au moins 12 mois). Ce dernier point n’est pas une nouvelle exigence – elle a été établie en 2007.

Les producteurs canadiens n’ayant pas de moutons ou de chèvres sur leurs fermes à l’heure actuelle sont exemptés du délai d’attente de 12 mois, faute d’animaux dont il faudrait faire l’inventaire. Ces producteurs devraient alors communiquer avec Tremblante Canada et demander une inscription temporaire au programme pour importer.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) à fait l’annonce de ces changements au début de l’année 2009 afin de poursuivre son objectif d’éradiquer la tremblante au sein de l’industrie canadienne du mouton. Afin d’éradiquer complètement la tremblante, le Canada doit resserrer ses protocoles d’importation afin de réduire le risque d’introduire cette maladie au pays. Ce processus sera progressif, mais les exigences relativement à l’importation continueront à accroître au cours des prochaines années. Par exemple, les prochains changements sont prévus pour le mois de janvier 2011, date à laquelle les producteurs canadiens devront faire partie du PCVTT pour 24 mois consécutifs avant de pouvoir importer, en plus d’avoir complété au moins un inventaire annuel. Les mêmes exigences seront demandées des producteurs américains.

Le processus d’accroissement est important pour de nombreuses raisons. L’ACIA a expliqué que la participation au programme de certification du pays est un élément clé de la biosécurité et de l’atténuation des risques, particulièrement dans un contexte de diminution de la tolérance au risque associée à la tremblante.

L’accroissement est également important pour que le Canada réussisse à éradiquer la tremblante afin de recevoir le statut « libre de toute trace de tremblante » de l’Organisation mondiale de la santé animale, communément appelée OIE. L’un des moyens pour y parvenir consiste à adopter des conditions d’importations qui respectent les politiques élaborées par l’OIE.

Les partenaires commerciaux actuels et potentiels, comme les États-Unis, le Mexique et l’Amérique du Sud, vérifient si le Canada se conforme aux règlements de l’OIE avant d’envisager des ententes commerciales avec nous. Par le passé, lorsque le Canada a parlé d’échanges commerciaux avec l’Amérique du Sud, les autorités du pays d’Amérique du Sud ont demandé si notre pays suit les normes de l’OIE.

Les États-Unis ont déclaré de façon très claire qu’ils tentent de suivre les critères de l’OIE en matière de tremblante. Ils ont déclaré publiquement qu’ils travaillent à éradiquer la tremblante et souhaitent être reconnus comme pays exempt de la tremblante selon les normes de l’OIE d’ici 2017. Les États-Unis ont affirmé que si le Canada désire continuer une relation commerciale avec eux, le Canada doit prendre des mesures semblables afin d’éradiquer la tremblante.

Aucun changement n’a été apporté au protocole d’importation des chèvres et des moutons mâles.

Les exigences de l’ACIA concernant les importations d’animaux vivants et de petits ruminants sont disponibles à l’adresse suivante :

http://www.inspection.gc.ca/english/anima/heasan/pol/pole.shtml#anima

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires

Les exigences de l’ACIA à l’égard des petits ruminants de reproduction, domestiques ou de captivité importés des États-Unis sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.inspection.gc.ca/english/anima/heasan/pol/ie-2007-5e.shtml

L’industrie continue à travailler en partenariat avec l’ACIA sur les enjeux relatifs à l’importation de petits ruminants. Toute information nouvelle et pertinente sur cet enjeu sera transmise directement par Tremblante Canada. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Tremblante Canada au 1-866-534-1302, ou par courriel à l’adresse suivante : admin@scrapiecanada.ca

Haut de la page