Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de mai 2010

Procéder à des tests pour diagnostiquer la tremblante du mouton à la ferme est un excellent moyen d’effectuer une surveillance continue de la maladie. Les producteurs inscrits au Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante doivent procéder à des tests aux cerveaux de tous les animaux morts âgés de plus de 12 mois. Même si vous n’êtes pas inscrits au programme, effectuer des tests aux cerveaux pour dépister la tremblante est une mesure efficace pour lutter contre la maladie.

Si vous n’êtes pas inscrit au PVCTT et que vous désirez procéder à des tests aux cerveaux, vous pouvez le faire grâce au programme national de surveillance de la tremblante du mouton de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Les tests sont déboursés par le programme, donc le producteur n’a pas besoin d’assumer les frais. Les autres logistiques du programme varient à travers le Canada selon le bureau de district de l’ACIA; toutefois, dans certaines régions, l’ACIA se déplacera directement à votre ferme afin de faire la collecte d’échantillons. Pour faire tester des échantillons par l’entremise du programme de l’ACIA, les producteurs doivent téléphoner le 1-800-442-2342.

Lorsque je discute avec les producteurs au sujet de tests aux cerveaux pour dépister la tremblante, je me fais souvent poser la même question : « Que faire si les résultats sont positifs? » Ma réponse à cette question est en deux parties. Premièrement, il est évident qu’il y a une possibilité que les résultats soient positifs, mais si vous avez la tremblante du mouton sur votre ferme, ce n’est qu’une question de temps avant que vous en fassiez la découverte – même si vous ne testez jamais.

Deuxièmement, les mesures pour lutter contre les maladies de l’ACIA lors d’un résultat positif de la tremblante du mouton ont changé depuis les dernières années, et ceci est une bonne nouvelle pour les producteurs. Il y a bien des années, lorsqu’un cas de tremblante du mouton était confirmé sur une ferme, il fallait éliminer le troupeau entier. Aujourd’hui, grâce aux développements en dépistage génétique, la destruction d’animaux est seulement une composante du processus de lutte contre la maladie.

Lorsqu’un cas de tremblante est confirmé sur la ferme, l’ACIA placera le troupeau affecté en quarantaine. Le processus varie par la suite si vous êtes un producteur de moutons ou de chèvres.

Pour les producteurs de moutons, tous les moutons âgés de moins de 12 mois sont envoyés à l’abattoir. Les moutons matures âgés de plus de 12 mois sont génotypés afin de déterminer s’ils sont susceptibles de contracter la tremblante. Les moutons présentant un génotype susceptible seront éliminés et leurs cerveaux seront testés. Si d’autres cas additionnels se révèlent positifs par des tests aux cerveaux, les moutons présentant un génotype susceptible seront éliminés et leurs cerveaux seront testés. Le processus continuera ainsi. Ceci signifie que la destruction d’animaux dépend des résultats des tests de génotype, et dans certains cas, des troupeaux entiers ne doivent pas être éliminés.

Malheureusement, le génotypage n’est pas une option lorsque la tremblante est confirmée sur une ferme où l’on fait la production de chèvres. Les données scientifiques sur le génotypage des chèvres n’ont pas révélé des études documentant des variations de codon chez les chèvres associées à un risque élevé de tremblante. Pour cette raison, le génotypage ne peut être utilisé comme un mécanisme de gestion des risques chez les chèvres. Toutes les chèvres âgées de moins de 12 mois sont envoyées à l’abattoir, et toutes les chèvres âgées de plus de 12 mois doivent être éliminées et testées pour la tremblante.

Que la tremblante soit diagnostiquée sur une ferme de moutons ou de chèvres, un dédommagement est offert pour tout animal auquel l’ACIA a donné l’ordre d’éliminer.

Les endroits à risques élevés autour de la ferme infectée (c.-à-d. les aires d’agnelage ou de mise bas) doivent être nettoyés et désinfectés. Une fois que l’ACIA aura relâché le troupeau mis en quarantaine (lorsque l’endroit n’est plus déclaré comme étant infecté), le producteur doit, pour une période de cinq ans, soumettre tous les animaux matures morts à la ferme afin de surveiller la tremblante (les tests et l’échantillonnage, si nécessaire, sont fournis par l’ACIA). Bien qu’il ne soit pas dans l’obligation de le faire, le producteur peut choisir de s’inscrire au PCTT suite à cet évènement.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires

Dans le cadre de la lutte contre la maladie, l’ACIA localise, teste et élimine possiblement toutes les chèvres ou les moutons qui ont potentiellement été exposés et qui ont été déplacés de la ferme infectée dans les cinq ans précédant le diagnostique. L’ACIA fera enquête auprès des troupeaux dans lesquelles les femelles reproductives ont été achetées cinq ans ou plus avant le diagnostic, car ces animaux peuvent être des sources potentielles de l’infection.

En tant que coordonnateur de la tremblante du mouton, j’ai eu l’occasion de discuter avec les producteurs qui ont été impliqués dans un diagnostique positif de la tremblante, soit dans la ferme d’origine ou d’un animal déplacé. Le message commun que j’ai entendu de ces gens est qu’aucun fermier ne veut avoir la tremblante, mais si elle est là, vous finirez par le savoir. Ils m’ont également expliqué que c’est une expérience dévastatrice à passer au travers, autant émotionnellement que financièrement, peu importe la façon dont elle est gérée. Plus d’un producteur m’a dit que l’ACIA de leur région était un excellent partenaire de travail, que les gens étaient professionnels, compatissants et travaillait très fort pour rendre meilleure une situation difficile. Les producteurs ont également affirmé que le dédommagement qui leur était payé pour des animaux éliminés était juste.

Pour en savoir davantage au sujet de la BR et/ou de la tremblante, veuillez communiquer avec Tremblante Canada au 1 866 534-1302 ou à admin@scrapiecanada.ca

Haut de la page