Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour d'octobre 2011

Quelques points saillants de l'examen des normes nationales de 2011

Une fois l'an, le groupe de travail de Tremblante Canada se réunit pour examiner les normes nationales du Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante (PVCTT). Le groupe de travail agit à titre de comité consultatif formé de représentants de la Fédération canadienne du mouton, de la Fédération canadienne nationale de la chèvre, de la Société canadienne des éleveurs de moutons et de l'Association canadienne de l'industrie du bétail et de la génétique dans le but de superviser les projets gérés par Tremblante Canada. L'examen annuel des normes nationales permet de réaliser un survol périodique des règlements du PVCTT et fournit l'occasion de faire valoir les modifications au programme proposées par l'industrie. Les commentaires des éleveurs et de l'industrie portant sur le PVCTT sont recueillis tout au long de l'année et sont abordés dans le cadre de l'examen annuel afin de maintenir l'intérêt des intervenants dans le programme. Les modifications proposées sont examinées par le groupe de travail, la politique fait l'objet d'une révision par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et les modifications sont ensuite apportées, lorsque cela s'avère possible, par un processus de collaboration. L'examen des normes nationales de 2011 a traité de certaines politiques clés, ce qui a entraîné certains changements dans la réglementation. Les points suivants concernent particulièrement les participants au PVCTT.

Le recours aux embryons dans le PVCTT

L'apport d'embryons au sein d'un troupeau inscrit au PVCTT a le même effet sur le statut des participants que l'acquisition de femelles en vie. Cela revient à dire que l'utilisation d'un embryon provenant d'un troupeau non inscrit entraînera une rétrogradation du statut d'un participant au niveau d'entrée E, et que le recours à des embryons provenant d'un troupeau de statut de certification inférieur du PVCTT se traduira par une rétrogradation du statut d'un participant au niveau de celui de l'embryon. L'achat d'un embryon, tout comme celui d'une femelle en vie, provenant d'un troupeau inscrit au PVCTT ayant un statut équivalent ou supérieur n'entraînera pas de changement au statut de l'acheteur. Mais comment pouvons-nous établir l'incidence sur le statut de certification lors du recours à un embryon provenant de l'exploitation de l'éleveur avant son inscription (ou recueilli et stocké alors que le statut de l'éleveur était inférieur)? Cette question a été soulevée récemment lors de l'examen des normes nationales et elle mérite qu'on s'y attarde.

La réponse à cette question n'est pas simple et elle dépend entièrement de ce qui est advenu de la donneuse.

  • Si la donneuse a quitté le troupeau avant que l'éleveur se soit inscrit au PVCTT, l'embryon est considéré comme provenant d'un troupeau non inscrit au PVCTT; son utilisation entraînera une rétrogradation du statut du participant au niveau E.
  • Si la donneuse est inscrite au PVCTT et qu'elle est encore en vie, l'utilisation de l'embryon n'a pas d'incidence sur le statut du participant.
  • Si la donneuse est inscrite au PVCTT, est restée dans le cheptel jusqu'à sa mort et que des tests ont révélé qu'elle n'était pas atteinte de la tremblante (ce qui fait partie des exigences à l'égard des tests réalisés sur des cadavres d'animaux), l'utilisation de l'embryon n'a pas d'incidence sur le statut du participant.
  • Si la donneuse est inscrite au PVCTT, mais qu'elle a depuis été vendue à une exploitation non inscrite au PVCTT ou de statut inférieur, et qu'elle est toujours vivante, l'utilisation de l'embryon entraînera une rétrogradation du statut du participant au niveau du dernier statut connu de la donneuse.
  • Si la donneuse est inscrite au PVCTT et qu'elle a été vendue à une exploitation non inscrite au PVCTT ou de statut inférieur, qu'elle est morte depuis et que des tests ont révélé qu'elle n'était pas atteinte de la tremblante, l'utilisation de l'embryon n'aura aucune incidence sur le statut du participant.

Bonnes nouvelles pour les éleveurs du Québec

Une nouvelle motion adoptée dans le cadre de l'examen des normes nationales de 2011 permet dorénavant aux rapports d'Agri-Traçabilité Québec (ATQ) de servir comme documents à l'appui pour les rapprochements annuels de l'inventaire du PVCTT. Auparavant, les producteurs étaient tenus de fournir des reçus liés aux ventes privées, aux enchères et à l'abattage afin de vérifier la circulation de tous les animaux hors de leurs troupeaux durant l'année. Pour les éleveurs du Québec, cette tâche représentait une duplication des rapports à fournir à ATQ dans le cadre de la traçabilité obligatoire des animaux dans la province. Ce changement de politique du PVCTT signifie que les éleveurs du Québec peuvent désormais utiliser leur rapport sur le mouvement des animaux présenté à ATQ en remplacement des reçus originaux, ce qui permet d'économiser une quantité considérable de temps et de ressources nécessaires pour regrouper ces données.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires

Le changement ne permet toutefois pas l'utilisation des rapports d'inventaire d'ATQ au lieu de ceux réalisés sous la supervision d'un vétérinaire. Tous les éleveurs, quel que soit leur lieu de résidence, devront faire appel à un vétérinaire accrédité aux fins du PVCTT pour effectuer leur rapport d'inventaire annuel. Le processus d'inventaire est beaucoup plus qu'un simple compte rendu de la présence de tous les animaux admissibles à la ferme; une partie essentielle de ce processus permet au vétérinaire accrédité d'effectuer une inspection visuelle du cheptel afin de détecter des signes cliniques de la tremblante. De plus, les éleveurs sont toujours tenus de communiquer toute donnée absente des rapports annuels. Ces changements permettront de réduire la quantité de travail nécessaire pour réaliser et présenter les rapprochements annuels d'inventaire des éleveurs et ils devraient inciter les grands éleveurs à souscrire au programme.

L'examen des normes nationales du Programme volontaire de la certification des troupeaux à l’égard de la tremblante se tiendra tous les ans. Nous invitons les intervenants à soumettre leurs suggestions et commentaires qui seront tous pris en compte.

Le Plan d’éradication national des EST est financé par le Fonds Agri-flexibilité d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Les opinions exprimées dans ce document sont celles de la Fédération canadienne du mouton et ne représentent pas nécessairement celles de l'AAC.

Haut de la page