Quoi de Neuf?

Si vous avez des questions concernant la tremblante ou, is vous avez des idée ou des ajout à suggérer, veuillez communiquer avec la coordonnatrice du programme de la tremblante. Le comité du programme de la tremblante se réunit annuellement ou lorqu'll reçoit des demandes spécifiques.

Mise à jour de septembre 2011

Enquête auprès de l’industrie caprine Mise à jour de Tremblante Canada

Le 6 février 2010, Agriculture et Agroalimentaire Canada approuvait le financement pour le Plan d’éradication national des EST (Encéphalopathies spongiformes transmissibles), un programme qui sera administré par la Fédération Canadienne du mouton, la Société Canadienne des éleveurs de moutons et la Fédération Canadienne Nationale de la chèvre. Peu après, Tremblante Canada a officiellement amorcé son dernier projet dans le cadre de ce financement, « L'éradication de la tremblante - un plan sectoriel concernant les petits ruminants ».

Le financement a été alloué pour une étude de trois ans qui vise à mesurer la prévalence de la tremblante au sein des troupeaux canadiens de moutons et de chèvres et de poursuivre le Programme volontaire de certification des troupeaux à l'égard de la tremblante (PVCTT).

Les objectifs du Plan d’éradication national des EST sont :

  • Déterminer la prévalence de la tremblante au sein des troupeaux canadiens de moutons et de chèvres;
  • Créer un échéancier précis au cours duquel la tremblante peut être éradiquée du Canada et à la fin des sept années de surveillances recommandées par l’Organisation Mondiale de Santé Animale (OIE), et s’assurer que le Canada est internationalement reconnu comme étant libre de la tremblante;
  • Développer un plan d’affaires qui permettra aux industries canadiennes du mouton et de la chèvre de travailler ensemble sur des éléments du programme qui contribueront à améliorer le contrôle et l’élimination des EST au Canada.
  • Administrer le Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante (PVCTT).

Un plan sectoriel concernant les petits ruminants

Le Plan d’éradication national des EST visera à déterminer la prévalence de la tremblante au sein des troupeaux canadiens de moutons et de chèvres et s'appuiera sur ces données pour établir des échéances claires en vue d'éradiquer la tremblante au Canada. Le but, à long terme, est que le Canada soit libre de toutes traces de tremblante au terme des sept années de contrôle recommandées par l’OIE. Si le Canada désire demeurer un candidat concurrentiel sur le marché international, il est essentiel qu’il soit reconnu comme étant libre de tremblante. Le projet permettra l'élaboration d’un plan d’affaires concentré sur l’éradication des EST qui profitera aux éleveurs canadiens de moutons et de chèvres ainsi qu’à l’ensemble de l’industrie canadienne de l’agriculture. La réduction puis l’élimination de la tremblante sur notre territoire permettront également de réduire et de prévenir la destruction et l’élimination des troupeaux infectés par la maladie, une situation onéreuse qui inquiète tant le secteur canadien des éleveurs que les consommateurs.

La prévalence de la tremblante dans les troupeaux canadiens de moutons sera établie par une collecte aléatoire de 15 000 échantillons de cerveaux et de ganglions lymphatiques de moutons adultes prélevés dans des abattoirs à travers le Canada. La collecte d'échantillons sera effectuée par l'ACIA et l'Alberta Agriculture and Rural Development (ARD), la taille de l'échantillon reposant sur des statistiques de 2008 concernant le cheptel de brebis adultes canadiennes. La compilation de données sera réalisée par l'ACIA et les données seront analysées par des experts à l'Université de Guelph.

L'étude de la prévalence de la tremblante chez les chèvres fera appel à une méthodologie légèrement différente dans le cadre de son propre projet, et elle est actuellement en cours. La méthodologie servant à déterminer la prévalence de la tremblante dans le cheptel national de chèvres diffère légèrement de celle utilisée pour les moutons, car l’industrie caprine est confrontée à des défis supplémentaires.

En raison d'une pénurie de données statistiques à l'égard de la population de chèvres adultes au Canada, la base de comparaison des échantillons est insuffisante. Par ailleurs, la collecte aléatoire d'échantillons prélevés sur les chèvres provenant d'abattoirs au pays ne peut se faire sans la mise en vigueur d'un programme national d'identification obligatoire à l'échelle du secteur, puisque l'ACIA n'est pas en mesure de dépister la tremblante chez les animaux qui ne peuvent pas être retracées jusqu'à la ferme d'origine. Par conséquent, les coordonnateurs du projet ont conçu un plan en deux étapes pour établir la prévalence de la tremblante au sein des troupeaux de chèvres. Ce plan comprend la création, la distribution et l'analyse statistique d'une enquête menée auprès de l’industrie caprine, qui précédera un appel invitant les membres de l'industrie à fournir volontairement des échantillons, permettant de mener une étude sur la prévalence de la tremblante chez les chèvres.

Two Sheep

Faits et informations concern ant la tremblante

Centres Opérationnel ACIA

Siège social

59 Camelot Drive
Ottawa, Ontario, K1A 0Y9
PHONE: (613) 225-2342 / 1-800-442-2342
Fax: (613) 228-6601

 

Centre opérationnel de l'Atlantique

1081 Main St, PO Box 6088
Moncton, New Brunswick, E1C 8R2
PHONE: (506) 851-7400
Fax: Fax: (506) 851-2689

 

Centre l'opérationnel de l'Ontario

174 Stone Rd W
Guelph, Ontario, N1G 4S9
PHONE: (519) 837-9400
Fax: (519) 837-9766

 

Centre l'opérationnel du Quebec

Room 746-C - 2001 University St,
Montreal, Quebec, H3A 3N2
PHONE: (514) 283-8888
Fax: (514) 283-3143

 

Centre l'opérationnel de l'Ouest

Room 654 - 220 4th Ave SE
Calgary, Alberta, T2G 4X3
PHONE: (403) 292-4301
Fax: (403) 292-5707

Partenaires

Le George Morris Centre, à Guelph, en Ontario, a été retenu pour élaborer et distribuer l'enquête et en interpréter les résultats. La participation du secteur à l'enquête est primordiale pour assurer le succès de l'étude sur la prévalence de la tremblante chez la chèvre, puisque cette dernière établit des données statistiques clés sur lesquelles reposent les études subséquentes. L'enquête a été mise sur pied afin de dénombrer clairement les populations de biches, de boucs et de chevreaux, données qui ne sont pas confinées dans des rapports de Statistique Canada portant sur le cheptel national de chèvres.

La distribution de l'enquête a commencé au début de juillet et s'est poursuivie avec l’arrivée d'autres groupes de producteurs. À ce jour, 282 producteurs ont répondu à l'enquête nationale, les taux de réponse provinciaux étant comme suit :

  • Alberta 45
  • Colombie-Britannique 45
  • Manitoba 24
  • Nouveau-Brunswick 4
  • Terre-Neuve/Labrador 0
  • Nova Scotia 4
  • Ontario 73
  • Île du Prince-Édouard 0
  • Québec 60
  • Saskatchewan 15
  • Yukon 2

Nous invitons les éleveurs de chèvre qui n'ont pas reçu un exemplaire de l'enquête à communiquer avec Tremblante Canada, et nous invitons tous les producteurs à prendre un instant pour répondre à l'enquête. La nature confidentielle des données recueillies dans le cadre de l'enquête sera respectée. Les résultats sont d'une grande importance à la fois pour l'étude de prévalence de la tremblante et pour l'industrie caprine canadienne.

Les experts du George Morris Centre amorceront l'analyse des données de l'enquête à la mi-septembre. Lorsque les statistiques de l'enquête auront été réalisées, la prochaine étape de l'étude de prévalence sera de recueillir des échantillons prélevés sur l'obex de chèvres et de les analyser.

Les coordonnateurs devront demander aux producteurs de chèvres du Canada de fournir des échantillons de cerveau pour le projet. Puisque la tenue d'essais aléatoires à l'abattoir n'est pas une possibilité dans le cas des chèvres, les coordonnateurs du projet ont déterminé qu'un processus de soumission volontaire d'échantillons était le meilleur moyen de réaliser l'étude. Ces échantillons seront testés dans un laboratoire accrédité pour la tremblante et les résultats serviront à déterminer la prévalence de la tremblante dans les troupeaux de chèvres au Canada. Il reste à préciser la méthode d'échantillonnage, mais les groupes au sein du secteur et les producteurs seront tenus au courant de tout progrès accompli et confirmé par le projet. La participation de l'industrie dans tous les aspects de cette étude constitue la clé de la réussite du projet et nous invitons tous les producteurs de chèvres à y participer.

Une partie du mandat de Tremblante Canada est de coordonner et de promouvoir le plan sectoriel concernant les petits ruminants et le Programme volontaire de certification des troupeaux à l’égard de la tremblante. Nous sommes donc disposés à participer à des réunions de producteurs et à des activités de l'industrie, à donner des présentations, à distribuer des documents sur les programmes et à permettre aux producteurs et aux professionnels du secteur de se faire entendre. Si vous souhaitez inviter Tremblante Canada à une de vos activités, veuillez communiquer avec nous au 866-534-1302 ou par courriel à admin@scrapiecanada.ca

Ce projet est financé par le Fonds Agri-flexibilité d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Les opinions exprimées dans ce document sont celles de la FCM et ne représentent pas nécessairement celles de l'AAC.

Haut de la page